Avancée majeure pour le Peuplier dans le Grand-Est

Ca y est, le Conseil Régional du Grand-Est a voté récemment la mise en place d’un plan Peuplier.

L’aboutissement d’un travail initié il y a quelques années

Le CRPF Champagne-Ardennes (devenu CRPF Grand-Est) avait initié un travail de réflexion il y a plusieurs années. S’y était ajouté depuis 2013-2014 un lien avec le Conseil National du Peuplier et la charte Merci le Peuplier .

En 2016, la parution de l’étude prospective sur la ressource en peuplier avait relancé les réflexions, mais c’est l’installation de Bois Déroulés de Champagne (BDC) ainsi que celle à venir de Garnica  qui ont constitué un facteur déclenchant.

Les prémisses : novembre 2018

Marigny le Châtel, 22 novembre 2018

Signature de la Charte Merci le Peuplier, Marigny-le-Châtel 22 novembre 2018 *

Avec l’appui notamment de la Région, une journée intitulée « Un nouvel élan pour une populiculture de qualité dans le Grand-Est » avait été organisée notamment par le CRPF Grand-Est et le Conseil National du Peuplier. C’était le 22 novembre 2018 à Marigny-le-Châtel.

Une centaine de professionnels avaient répondu présent. Ils avaient pu assister à la présentation de nombreuses actualités nationales et régionales, et à l’adhésion d’une dizaine d’entreprises à la charte Merci le Peuplier. Le mouvement était donc bien lancé, il restait à le confirmer.

Démarrage de la mise en oeuvre

Ce fut chose faite près de deux mois plus tard avec le vote par la Région du plan Peuplier, qui avait pu être seulement évoqué le 22 novembre.

Ce plan d’envergure se présente en deux phases.

  • La première phase est destinée à mettre en place les moyens permettant d’avancer sur les les actions les plus urgentes. Elle s’étend d’octobre 2018 à décembre 2019.
  • La deuxième phase sera étalée sur les 7 années suivantes (2020-2026), et le programme correspondant sera défini grâce au travail réalisé lors de la première phase.

Un démarrage sur les chapeaux de roues…

Dans les besoins urgents, auxquels répond la première phase, figure la redynamisation de la filière peuplier grâce à la mise en place immédiates de deux aides :

  • L’une est relative à l’élagage, indispensable à l’obtention d’une qualité de bois répondant à la demande du marché ;
  • L’autre encourage le reboisement après exploitation, au travers d’une subvention de 2.50 €/plant qui vient en abondement de la charte Merci le Peuplier (le populiculteur pourra donc bénéficier d’une aide allant jusqu’à 5 €/plant). Cela encourage en corollaire les entreprises à promouvoir les reboisements, et aboutit également  à une parité de financement public-privé. Cela permet enfin de bénéficier d’un moyen de communication simple et puissant.

Ces dispositions sont très encourageantes pour les populiculteurs bien sûr, mais aussi pour l’ensemble des entreprises et autres professionnels de la filière.

… et des actions de fond

De plus, le Conseil Régional du Grand-Est a inclus dans cette première phase :

  • Un soutien au développement de Merci le Peuplier (notamment appui aux entreprises adhérentes ou voulant adhérer à la Charte) ;
  • Un appui à la mise au point d’une méthode de suivi annuel des surfaces populicoles par télédétection (étude CNP nationale), ce qui permettra de disposer enfin d’une bonne connaissance de la ressource et de son évolution ;
  • Et les moyens pour mettre en place une nouvelle dynamique autours du peuplier et définir la deuxième phase.

C’est donc un plan ambitieux, mais aussi réaliste et volontaire, que met en place la Région grâce à une dynamique forte enclenchée par le CRPF et ses partenaires comme Fibois Grand Est. Et ce n’est que le début.

A voir aussi : http://www.sylner.fr/peuplier-valdeloire-un-nouveau-germe/


* Sur la photo, de gauche à droite : Gérard Menuel (député), Gabriel Chazallon (Président du Conseil National du Peuplier), Hervé Drouin (Bois Déroulés de Champagne, Drouin), Martin Poupart, Emmanuel Naudin (CNP / charte Merci le Peuplier), Eric Vandromme (earl d’Arcy), Albert Henimann (Forêts & Bois de l’Est) Patrick Piroird, Arnaud Pierrot (pépinières de Quatre-Champs), Marc Driencourt, Xavier Brasset, Eric Le Mière (Leroy Déroulage de Champagne, Ets Allin), Bernard Feidt, Pierre Dhorne (Garnica), Alexandre Chance, Jean-Charles Thébault (Bois Déroulés de Champagne, Ets Thébault), Thierry Crevier (Argonne Bois), Antoine Thébault, Nicolas Juillet (vice-président du Conseil Départemental de l’Aube), Chantal Mieszaniec (maire de Marigny le Chatel). La scierie Huberlant, absente sur la photo, s’est également engagée dans la charte.

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Avancée majeure pour le Peuplier dans le Grand-Est

  1. Ping : "Du Peuplier pour l'avenir" : un nouveau germe en devenir ?Sylner

Les commentaires sont fermés.